fbpx
Mon panier
0,00

Lait de Vache

Voici les 17 résultats

Reblochon fermier AOP

11,50
La pièce

D’la haut sur la montagne le plus crémeux des savoyard…

 

Le mot Reblochon vient du patois “Re-blocher” qui signifie pincer les pis d’une vache une deuxième fois. A l’époque, les propriétaires des terres, souvent des nobles ou des moines, possédaient un droit d’ociège sur les paysans qui exploitaient leurs alpages. Au moment du contrôle, ingénieusement, le fermier pratiquait une traite incomplète pour payer moins de location. Dès le départ du contrôleur, il procédait à une seconde traite. Le lait ainsi obtenu n’était sans doute pas très abondant, mais très riche en crème, idéal pour en faire un fromage: Le Reblochon! Au Grand-Bornand, d’où est issu notre sélection on maitrise cet art ancestral et on en est fier.

Brie de Meaux AOP

5,50
250G

Maître corbeau sur son arbre perché, tenait en son bec un fromage…

Sur les tables des rois depuis Charlemagne, le Brie de Meaux est le plus ancien des fromages à pâte molle.

Apprécié par de nombreux écrivains comme Lafontaine dans sa fable “Le corbeau et le renard ” il connut son heure de gloire en 1815 au congrès de Vienne. Il fût consacré “prince des fromages” par les ambassadeurs européens.

Une texture souple et onctueuse, un goût équilibré qui ravira même les plus jeunes gourmands.

 

 

 

Brie de Melun AOP

6,75
250G

Sur les tables des rois…

Il n’est pas nécessaire d’être un expert des fromages pour faire la différence entre un Brie de Meaux et un Brie de Melun. Dès le premier coup d’oeil on comprend que ces deux compères, bien que cousins, n’ont que leur région d’origine en commun. Le Brie de Melun, considéré comme l’ancêtre de tous les fromages de la Brie, est beaucoup plus coloré et plus petit. Au nez et au palais, les différences sont encore plus flagrantes. Le Brie de Melun possède des arômes très riches et complexes. Son affinage rend sa pâte homogène et souple.

 

 

 

Camembert aux Cèpes

7,25
Demi

Les fromages festifs

Agrémentez votre plateau de fêtes avec notre sélection de préparation maison.

Laissez-vous séduire par le Camembert aux cèpes, qui surprendra vos convives de par son originalité et les séduira à coup sûr avec sa texture onctueuse et son goût de champignon.

A découvrir également, le Camembert truffé, le Brillat-Savarin truffé et le Brie truffé.

 

Camembert de Normandie AOP

5,95
La pièce

L’incontournable des plateaux …

C’est en 1791 que le Camembert aurait vu le jour dans le pays d’Auge, à Vimoutiers grâce à un transfert de compétences entre un prêtre réfractaire et Marie Harel, qui le cachait dans sa ferme pendant la révolution.

Très vite apparaît la petite boîte ronde qui le protègera et permettra de le faire voyager plus loin.

Nous avons sélectionné pour vous ce camembert du pays d’Auge, ou l’identité normande est très présente. Il en résulte un fromage aux arômes fleuris, fruités qui rappellent les escapades printanières dans les champs.

En bouche vous trouverez ces goûts agréables que sont les pommes, les fleurs, le miel… puissant mais pas agressif.

 

 

 

Camembert de Normandie Le Gaslonde AOP

5,95
La pièce

J’irai revoir ma Normandie…

C’est en 1791 que le Camembert aurait vu le jour dans le pays d’Auge, à Vimoutiers grâce à un transfert de compétences entre un prêtre réfractaire et Marie Harel, qui le cachait dans sa ferme pendant la révolution.

Très vite apparaît la petite boîte ronde qui le protègera et permettra de le faire voyager plus loin.

Le Gaslonde se reconnaît de par sa croûte duvetée de blanc, tachetée d’ocre qui indique à l’œil un avant goût de son caractère..

 

Coulommiers

4,95
Demi

Le petit “brie”…

Le Coulommiers tire son nom du village de Seine-et-Marne où il était vendu sur le marché.

Ce fromage très ancien a été élaboré pour résoudre le problème du transport de certains grands “Bries” fragilisés par leur taille.

Son goût reste très proche des Bries qui doivent leur odeur et leur goût affirmé au moulage à la louche.

 

 

 

Epoisses AOP

12,50
La pièce

On en pince pour le Marc de Bourgogne…

Créé par une communauté de religieux au cœur de la Bourgogne il y a plus de 500 ans, l’Epoisses consacré “roi des fromages” au 19ème siècle est le témoin de la tradition fromagère ancestrale.

Si ce fromage a bien failli disparaître, il fut relancé en 1956 par un couple d’agriculteur attaché à ses racines.

Ce fromage a la particularité d’être lavé en partie avec du Marc de Bourgogne.

 

 

 

Fougerus

7,40
Demi

60 ans d’histoire pour ce Briard de caractère…

Créé en 1957 par le fromager Rouzaire en souvenir du fromage Chevru, quasiment disparu depuis.

Le Fougerus tire son nom des frondes de fougères qui l’habillent.

Son goût nous rappelle celui des Brie et du Coulommiers.

 

 

 

 

 

Gorgonzola l’Angelo AOP

4,50
250G

Le bleu “dolce” d’Italie

Ce bleu persillé est né par erreur dans la ville de Gorgonzola et est aujourd’hui produit aux alentours. Sa douceur lui permet de séduire les personnes qui n’aiment pas habituellement les bleus.

Excellent au couteau, il se mélange aussi parfaitement chaud avec des féculents (pâtes, risotto…), gratin de légumes et même avec quelques fruits tels que la pomme et la poire.

 

Le bleu 1924

7,45
250g

Le bleu inspiré du Roquefort…

Un de nos coup de cœur, vous ne connaissez peut-être pas encore le 1924 ! Inspiré du Roquefort, ce persillé à la particularité d’être pasteurisé et au lait de mélange vache et brebis, issu de la pure tradition du massif central. Mais pourquoi 1924 ?
C’est tout simple, en 1925, la première Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) a été mise en place. Il s’agissait du Roquefort au lait 100% brebis. C’est donc avec un peu d’humour et en souvenir des fromages fabriqués à l’époque avec des laits mélangés que ce nom très simple a été choisi par la maison Mons. Affinés minimum 4 mois en cave humide et fraîche, sa texture beurrée se rapproche de celle du Roquefort, en revanche au niveau du goût il sera plus doux et moins prononcé.

 

 

 

Mont d’or

9,95
Petit

Le Vacherin du Haut-Doubs

Les premières traces écrites du Mont d’or remontent au XVIIIème siècle. Il agrémentait à l’époque la table de Louis XV qui l’aimait pour la finesse et l’onctuosité de sa pâte. Au début de l’automne, les troupeaux du massif du Mont d’or regagnaient les étables après avoir passé l’été dans les hauts pâturages. Lorsque les quantités de lait nécessaire à la production de gruyères de Comté étaient insuffisantes, il devenait nécessaire de fabriquer des fromages plus petits et beaucoup moins gourmands en litres de lait. On les appelait “fromages de boëtte” ou “de crème”.  Ceci explique pourquoi le fromage Mont-d’Or est aujourd’hui encore un fromage saisonnier fabriqué du 15 août au 15 mars à 700 mètres d’altitude.

Son affinage se poursuit dans une boîte d’épicéa légèrement plus petite que le fromage, ce qui lui donne ce goût boisé, ses odeurs de résineux et sa saveur si spécifique, qui en font un fromage de gourmets.

A déguster froid à la cuillère ou chaud avec des aromates et un bon vin du Jura

(avec la baisse des températures, nous avons été dévalisés…on fait au mieux pour remettre les mont d’or en stock!)

 

Munster Fermier AOC

11,20
DEMI

Un fromage de caractère.

 

Le nom « Munster » est une déformation linguistique du mot ‘Monastère’, – ‘Monstère’- ‘Munstère’. De l’autre côté des Vosges, un autre fromage, en tous points identique, était fabriqué du côté de Gérardmer d’où le Munster Géromé, qui n’est autre qu’une distinction géographique et dont les deux appellations sont reconnues par l’AOC. Très souvent le munster est apprécié en salade dans le Jura, il peut aussi se déguster chaud sur des pommes de terre ou tout simplement avec un bon pain croustillant. Derrière sa forte odeur se cache un goût de terroir relevé.

 

 

 

Romans

5,10
La pièce

Le cousin du Saint-Félicien.

Le Romans est un fromage à pâte molle, à croûte fleurie, fabriqué dans le Dauphiné autour de Romans-sur-Isère.

Ce petit rond développe en bouche un fondant agréable et des saveurs de noix et d’herbes fraîches. Il garde ce goût authentique des fromages lactiques de ce terroir.

 

Saint-Marcellin IGP

2,80
La pièce

Sec ou coulant, tout lui va!

Ce fromage se fabriquait à l’époque dans les fermes de la vallée Iséroise pour répondre aux besoins des paysans, Tandis que les hommes travaillaient, les femmes confectionnaient les petits fromages destinés à la consommation familiale et à la vente sur les marchés locaux.

Le Saint-Marcellin se déguste à tous les stades d’affinage, aussi bien sec que crémeux, voir coulant.

Notre sélection est issue d’un GAEC fermier qui travaille au plus près des méthodes ancestrales pour garantir ce goût spécifique.

 

Tamié de l’Abbaye

7,50
DEMI

Quand on connaît le rythme de vie de cette abbaye on ne peut qu’apprécier ce produit…

Le Tamié fabriqué par les hommes de Dieu, à la frontière Savoie/Haute-Savoie, a forgé sa réputation grâce à l’expérience de passionnés comme frère Natael. Il se distingue par la couleur safran de sa croûte, sa pâte fondante, son goût généreux, le tout présenté dans un emballage atypique. N’hésitez pas, mangez-en! Ils sont affinés patiemment dans les caves de l’abbaye. En manger vous apportera peut-être la vie éternelle alors n’hésitez plus!

 

 

 

 

Tomme Fleurette

7,30
La pièce

La gourmandise du « Pays d’En-haut »

Nos voisins Suisses sont célèbres pour leur chocolat mais aussi pour leurs fromages.

C’est grâce au savoir faire des fromagers que la tomme fleurette prend place sur votre plateau. Sa texture crémeuse, sa croûte fleurie et son goût laiteux saura combler les palets les plus délicats comme les plus exigeants. Ce fromage doux, avec son emballage très sympa, séduira aussi les papilles des plus jeunes gourmands.

 

 

 

Les commandes pour les fêtes sont ouvertes jusqu'au 20 décembre minuit! Gagnez du temps faites un clic and collect! Les dernières expéditions nationales partiront mardi 21 matin. Pas d'expéditions les 22/23 et 24 décembre. Reprise des expéditions le lundi 27 décembre! Fermetures exceptionnelles les samedi 25 décembre et 1er janvier! Ignorer