fbpx
Mon panier
0,00

Lait de Vache

Affichage des produits 25–48 sur 63

Coulommiers

4,40
Demi

Le petit “brie”…

Le Coulommiers tire son nom du village de Seine-et-Marne où il était vendu sur le marché.

Ce fromage très ancien a été élaboré pour résoudre le problème du transport de certains grands “Bries” fragilisés par leur taille.

Son goût reste très proche des Bries qui doivent leur odeur et leur goût affirmé au moulage à la louche.

 

 

 

Emmental de Savoie IGP

3,99
250G

Le plus gros des fromages…

“Emmental” vient de Suisse, du nom de la rivière “Emme” qui traverse la vallée du même nom. Ces origines sont communes aux territoires helvétiques et savoyards. Ce n’est pas un hasard si on le décrit comme le plus imposant des fromages français. Autrefois, afin de conserver le lait en grande qualité, les paysans ont eu la bonne idée de fabriquer un gros fromage de garde permettant ainsi d’utiliser les surplus de lait en été et de les consommer en fromage l’hiver.

Les trous visibles proviennent d’une réaction d’affinage involontaire au départ mais perfectionné et cultivé par la suite pour rendre ce fromage unique.

L’Emmental de Savoie a des méthodes de fabrication spécifiques qui lui donne sa signature gustative particulière.

 

 

Epoisses AOP

11,40
La pièce

On en pince pour le Marc de Bourgogne…

Créé par une communauté de religieux au cœur de la Bourgogne il y a plus de 500 ans, l’Epoisses consacré “roi des fromages” au 19ème siècle est le témoin de la tradition fromagère ancestrale.

Si ce fromage a bien failli disparaître, il fut relancé en 1956 par un couple d’agriculteur attaché à ses racines.

Ce fromage a la particularité d’être lavé en partie avec du Marc de Bourgogne.

 

 

 

Faisselles Bio

4,60
La pièce

Fermeté et douceur à la fois…

Faisselles BIO moulées à la louche, au lait pasteurisé de la ferme du Crêt Joli

6 x 100g, labellisé BIO

 

 

Fougerus

7,20
Demi

60 ans d’histoire pour ce Briard de caractère…

Créé en 1957 par le fromager Rouzaire en souvenir du fromage Chevru, quasiment disparu depuis.

Le Fougerus tire son nom des frondes de fougères qui l’habillent.

Son goût nous rappelle celui des Brie et du Coulommiers.

 

 

 

 

 

Fourme d’Ambert AOP

4,65
HUITIEME

Fourmidable…

La fourme d’Ambert est connue de façon certaine depuis le moyen-âge dans les jasseries du Haut-Forez. C’est dans ces “jas” (bâtiments) exposées en pleine forêt à l’abri du vent que côtoyaient animaux, fromagerie et habitation.

Ce n’est qu’au début du 20ème siècle que la fabrication de la fourme d’Ambert se délocalise des Monts du Forez.

Cette fourme offre une texture souple, onctueuse et fondante et une saveur légèrement salée. Son goût et son odeur de bleu et de cave caractéristiques nous donne un fromage assez rond et sans trop de puissance en bouche.

 

 

 

Fourme de Montbrison AOP

6,45
HUITIEME

Un des plus anciens fromages persillés…

L’origine de la Fourme remonte à l’époque féodale au 8ème siècle. Dans la commune de La Chaulme, 7 pierres taillées surplombent la porte d’entrée de la chapelle. On reconnaît le beurre, le saucisson, le jambon, les œufs, le foin, les céréales et la fourme que le serf devait fournir au seigneur pour s’acquitter de son impôt sur la dîne.

Utilisé en cuisine au travers de nombreuses recettes, sachez aussi l’apprécier au couteau. Son goût marquant mais pas fort, issu d’un savoir faire ancestral, le rend célèbre chez les amateurs de fromage de caractère.

 

 

Gaperon fermier

7,60
Demi

Ail! Ail! Ail! Ail!

Le Gaperon vient du patois “gape” synonyme de babeurre qui est à l’origine de sa fabrication.

Autrefois, les paysans auvergnats n’hésitaient pas à le faire sécher sous les toits de la ferme. Par leur nombre, ils démontraient la richesse et l’éventuel importance de la dote si mariage.

Originaire de la plaine de Limagne, sa pâte est agrémentée d’ail et de poivre en hommage à ses origines, ce qui rehausse un peu le goût.

 

 

 

 

 

Gorgonzola l’Angelo AOP

4,25
250G

Le bleu “dolce” d’Italie

Ce bleu persillé est né par erreur dans la ville de Gorgonzola et est aujourd’hui produit aux alentours. Sa douceur lui permet de séduire les personnes qui n’aiment pas habituellement les bleus.

Excellent au couteau, il se mélange aussi parfaitement chaud avec des féculents (pâtes, risotto…), gratin de légumes et même avec quelques fruits tels que la pomme et la poire.

 

Gruyère Suisse AOC

9,25
250G

Le gruyère sans trou!

Le Gruyère suisse d’alpage est fabriqué depuis le 13e siècle. Il tire son nom des Comtes de Gruyères dont le blason était orné d’une grue.

Ce fromage de garde se déguste entre 18 et 26 mois d’affinage et offre une palette d’arômes fruités, torréfiés, floraux et lactiques. A ne pas confondre avec l’Emmental français, souvent surnommé le Gruyère français. Affiné dans nos caves, nous vous proposons aujourd’hui le millésime 2018.

 

 

L’étivaz AOC alpage 2019

9,50
250G

“ça goute bon l’pays d’En-haut !!!”

Dans les Alpes Vaudoises, nos amis Helvètes travaillent depuis plusieurs centaines d’années pour donner naissance à ce fromage au goût unique. Sa fabrique au feu de bois et sa pâte dense lui donne un caractère singulier. Il faut compter une trentaine de kilos pour un fromage complet, on peut le déguster en dessert, en fondue ou dans la préparation de mets raffinés.

 

Langres AOP

6,95
La pièce

Apparu au 18ème siècle pour une consommation familiale en Champagne Ardenne, le Langres a très vite séduit les palais des fins gourmets et s’est exporté jusqu’à Genève.

On doit sa forme de fontaine au fait qu’il n’est retourné qu’une seule fois lors de son affinage. Apparenté à l’Epoisses et au Munster, le fromage Langres est plus crémeux et moins fort que ces derniers. Dégustez-le de façon plus rustique en versant du Marc de Champagne dans le creux de sa fontaine.

 

 

 

 

Le bleu 1924

7,45
250g

Le bleu inspiré du Roquefort…

Un de nos coup de cœur, vous ne connaissez peut-être pas encore le 1924 ! Inspiré du Roquefort, ce persillé à la particularité d’être pasteurisé et au lait de mélange vache et brebis, issu de la pure tradition du massif central. Mais pourquoi 1924 ?
C’est tout simple, en 1925, la première Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) a été mise en place. Il s’agissait du Roquefort au lait 100% brebis. C’est donc avec un peu d’humour et en souvenir des fromages fabriqués à l’époque avec des laits mélangés que ce nom très simple a été choisi par la maison Mons. Affinés minimum 4 mois en cave humide et fraîche, sa texture beurrée se rapproche de celle du Roquefort, en revanche au niveau du goût il sera plus doux et moins prononcé.

 

 

 

Livarot AOP

7,50
Demi

Un normand de caractère.

Surnommé “la viande de l’ouvrier”, le livarot était consommé à Paris dès la fin du 12e siècle.

Il devint le fromage de Normandie le plus vendu. Il le restera jusqu’à il y a peu, bien devant l’illustre camembert et le Pont l’évêque. Son surnom de colonel lui vient des 5 brins de joncs, appelés “laiches” qui l’entourent et qui rappellent les galons de l’armée.

 

Maroilles Fermier AOP

6,45
Quart

La “Merveille de Maroilles”

Le fromage de Maroilles tire son nom de la localité du Nord où le fromage a été crée. Fromage d’origine monastique, il était la spécialité du monastère de Maroilles et surnommé la “Merveille de Maroilles” au moyen-âge.

En 1245, l’évêque de Cambra renouvelle une ancienne loi selon laquelle, tout le lait produit à la Saint-Jean doit être transformé en fromage et remis aux moines à la St Rémy. La méthode de production devait correspondre à celle que l’on pratique encore. Il fallait déjà 3 à 4 mois pour faire un bon Maroilles.

 

 

Mimolette vieille

5,98
250G

MI-MOU-LETTE

“Mimolette” vient du terme “mi-mou” qui rappelle la texture de la pâte du fromage jeune. La mimolette aurait été créée en France au 17ème siècle pour satisfaire les travailleurs hollandais vivant dans le nord du pays alors que les produits étrangers étaient interdits d’entrée sur le territoire. La recette est fortement inspirée de l’Edam hollandais. Sa couleur orange est due à l’ajout de rocou dans le lait, qui est une petite graine naturelle riche en carotène. Son goût fruité et noiseté s’intensifie avec son affinage.

 

 

Moelleux du Revard

6,00
DEMI

Le lointain cousin du vacherin des Bauges …

Le massif du Revard qui domine Aix les bains est bien connu pour le ski de fond mais également pour ses produits laitiers. Le “Mini moelleux du Revard”, entouré de son cercle en écorce d’épicéa, se fait remarquer par son originalité. En effet l’aubier lui donne une saveur boisée étonnante qui convient parfaitement à sa texture moelleuse. Alors fini de pousser sur les bâtons rangeons les skis de fond et laissons les vaches pâturer…

 

 

 

 

Mont d’or

9,70
Petit

Le Vacherin du Haut-Doubs

Les premières traces écrites du Mont d’or remontent au XVIIIème siècle. Il agrémentait à l’époque la table de Louis XV qui l’aimait pour la finesse et l’onctuosité de sa pâte. Au début de l’automne, les troupeaux du massif du Mont d’or regagnaient les étables après avoir passé l’été dans les hauts pâturages. Lorsque les quantités de lait nécessaire à la production de gruyères de Comté étaient insuffisantes, il devenait nécessaire de fabriquer des fromages plus petits et beaucoup moins gourmands en litres de lait. On les appelait “fromages de boëtte” ou “de crème”.  Ceci explique pourquoi le fromage Mont-d’Or est aujourd’hui encore un fromage saisonnier fabriqué du 15 août au 15 mars à 700 mètres d’altitude.

Son affinage se poursuit dans une boîte d’épicéa légèrement plus petite que le fromage, ce qui lui donne ce goût boisé, ses odeurs de résineux et sa saveur si spécifique, qui en font un fromage de gourmets.

A déguster froid à la cuillère ou chaud avec des aromates et un bon vin du Jura

(avec la baisse des températures, nous avons été dévalisés…on fait au mieux pour remettre les mont d’or en stock!)

 

Munster Fermier AOC

10,25
DEMI

Un fromage de caractère.

 

Le nom « Munster » est une déformation linguistique du mot ‘Monastère’, – ‘Monstère’- ‘Munstère’. De l’autre côté des Vosges, un autre fromage, en tous points identique, était fabriqué du côté de Gérardmer d’où le Munster Géromé, qui n’est autre qu’une distinction géographique et dont les deux appellations sont reconnues par l’AOC. Très souvent le munster est apprécié en salade dans le Jura, il peut aussi se déguster chaud sur des pommes de terre ou tout simplement avec un bon pain croustillant. Derrière sa forte odeur se cache un goût de terroir relevé.

 

 

 

Parmigiano Reggiano 24 mois AOP

8,75
250G

Le roi des fromages italiens.

Appelé également “Frana” pour son côté granuleux, ce fromage trône depuis 7 siècles sur les tables italiennes pour assaisonner les pâtes.

Très souvent utilisé en râpé pour agrémenter des plats chauds, il se déguste aussi tout simplement au couteau, avec du vinaigre balsamique, une bonne huile d’olive et du bon pain.

Son goût fruité s’intensifie avec la durée de son affinage.

 

Pont l’évêque AOP

4,80
Demi

Encore un normand!

Sans doute créé par des moines au 12e siècle, il portait le nom d’Angelot. Cité dans de nombreux textes, son nom se transforme au 17e siècle en Pont l’évêque, ville du calvados où il était le plus souvent commercialisé sur les marchés.

Ce fromage est affiné de façon verticale sur planche et est issu d’une petite fromagerie en plein cœur du pays. Avec un affinage prolongé, ce fromage révèle toute sa saveur et sa générosité de pâte.

 

Râpé parmesan

5,10
La pièce

Tout prêt pour agrémenter vos plats!

Dans une boîte de 150g vous pourrez conserver jusqu’à un mois votre râpé.

Nous râpons chaque semaine afin de vous garantir une fraîcheur.

Ingrédient: uniquement du Parmigiano Reggiano AOP

 

 

 

Romans

4,95
La pièce

Le cousin du Saint-Félicien.

Le Romans est un fromage à pâte molle, à croûte fleurie, fabriqué dans le Dauphiné autour de Romans-sur-Isère.

Ce petit rond développe en bouche un fondant agréable et des saveurs de noix et d’herbes fraîches. Il garde ce goût authentique des fromages lactiques de ce terroir.

 

Saint Nectaire fermier AOP

8,25
Quart

Pour réussir un bon saint nectaire il faut du lait, un savoir-faire Auvergnat et surtout beaucoup de passion.

Sa réputation vient d’un certain Henri de Senecterre qui  présenta son fromage à la célèbre table du Roi Louis XIV. Les vaches Salers donnent leur lait pour fabriquer ce disque épais d’1,7 kilo. Il est affiné en cave sur paille de seigle avec de nombreux frottages et retournements. Il faudra attendre environ 70 jours pour qu’il révèle tout son caractère, sa flore particulière et son goût délicat. C’est à ce moment que le maître affineur intervient et trouve le moment idéal pour la dégustation. Alors allons-y…dégustons !

 

 

 

 

Samedi 8 mai, la boutique de Poisy et le marché restent ouverts aux horaires habituels. Pas de changement non plus sur notre site internet avec les expéditions nationales toujours en 24h! Ignorer